, Rapport annuel de la SACD

Rapport annuel de la SACD

communiqué 

Soutenir les auteurs affectés par la crise

Gérer la continuité de la crise faute de réelle reprise. Tel fut le défi des équipes de la SACD et de tous les auteurs durant l’année 2021. L’espoir de voir disparaître la crise sanitaire a vite laissé place à un « stop & go » permanent avec des fermetures incompréhensibles des salles de spectacle en début d’année alors qu’aucune donnée scientifique ne permettait de les identifier comme des lieux de contamination. Le spectacle vivant a continué de souffrir, tout comme le cinéma, la salle peinant à retrouver ses spectateurs après la réouverture. L’audiovisuel tire largement son épingle du jeu, plus encore les plateformes que les chaînes traditionnelles. Dans ce contexte, la SACD a agi pour défendre au mieux les auteurs et autrices de ses répertoires.
La SACD a obtenu la prolongation sur 2021 de la plupart des soutiens créés par l’État en 2020 pour compenser la perte de revenus des auteurs et autrices prenant en charge le coût de ont été soutenus via le fonds de sécurisation spectacle vivant financé par la Direction générale de la création artistique du ministère de la Culture au titre de 2021 pour un montant avoisinant les 4 M€. Et 750 auteurs de sketches, one(wo)man show et composition musicale ont été aidés par le fonds de sécurisation financé par le Centre National de la Musique et pour partie géré par la SACD pour un montant total de 2,26 M€.
Le fonds sectoriel audiovisuel, cinéma et web financé par le CNC s’est prolongé sur le 1er semestre 2021 et a soutenu 135 autrices et auteurs pour un montant de 489 K€ tandis que le fonds Spectacle vivant a été reconduit sur les cinq premiers mois de 2021 aidant une centaine d’auteurs pour un montant de 272 K€. Ces aides étaient destinées à compenser les pertes de revenus des auteurs n’ayant pas accès au fonds de solidarité d’État du fait des conditions particulières de leurs rémunérations. Les équipes de la gestion de ces fonds pour attribuer l’intégralité des sommes aux auteurs.
Au total, durant l’année, 7,6 millions d’euros d’aides exceptionnelles et/ou sociales ont été accordés à 2 500 auteurs. En spectacle vivant, la majeure partie des soutiens de l’État a été attribuée via les fonds de sécurisation, aussi bien sur les confirmés que sur les émergents.
Au tout début de la crise sanitaire, la SACD a fait valoir la nécessité d’aider les émergents qui, par définition, ne peuvent attester de perte de revenus, et ce, afin de préserver la création de demain. Elle a débloqué, sur ses fonds, une enveloppe permettant d’allouer environ 600 euros à 65 auteurs émergents et a poursuivi cette action en convainquant le ministère de la Culture d’allouer un montant du fonds de sécurisation aux émergents. Près de 120 auteurs ont ainsi pu être accompagnés pour un total de 381 K€.
Par ailleurs, 1 270 auteurs et autrices SACD ont d’ailleurs mené un travail de conseil et d’accompagnement, analysant la situation de chaque auteur formulant une demande de soutien et le dirigeant vers le fonds le plus avantageux au vu de sa situation personnelle.
Enfin, l’aide sociale et les différents fonds d’urgence SACD ont apporté un soutien complémentaire à 80 auteurs pour un montant total de 165 K€.
Accompagner les auteurs face à la crise, c’est aussi préparer la reprise et encourager la création. Là encore, la SACD a obtenu des engagements nouveaux du ministère de la Culture : un financement à hauteur de 120 000 € du Fonds de Création Lyrique, un soutien de 50 000 € au nouveau Fonds de soutien à l’écriture dans le théâtre privé initié par la SACD ; la mise en œuvre inédite d’un appel à commandes d’écritures contemporaines auprès des théâtres publics. Ces soutiens mis en place en 2021 sont reconduits en 2022.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [1.50 MB]